Foire aux questions

Vos questions

Toutes vos questions sont légitimes et intéressantes. Nous considérons que c’est comme à l’école « il n’y a pas de question bête ».

Nous avons tenté de référencer celles que vous nous posez le plus souvent pour pouvoir y répondre ici, en amont de votre vol (ou parfois, après votre vol).

Certaines de nos réponses sont volontairement sur le ton de l’humour 🤪 … parce que nous aimons rire … et probablement aussi parce que nous n’avons pas encore eu le temps de rédiger une réponse plus complète : le site est constamment en amélioration.

Organisation

En fonction de la saison, nous ne saurons pas vous donner nos disponibilités en avance. Hors juillet-août, nous ne faisons pas de planning plus en l'avance que de quelques jours. Notre système de pré-réservation est ce que nous avons trouvé de mieux pour nous éviter de constamment reporter/annuler. Pour les périodes de forte affluence, nous prenons en compte les dates de prise de contact pour prioriser les demandes et planifier les vols. L'hiver, et en intersaison, en fonction de la météo, de vos et nos disponibilités, quelques jours avant, ou la veille pour le lendemain (ça nous est arrivé le midi pour 14h), nous vous appelons pour fixer les rdv fermes (date, horaire, lieu de rdv). Il faut être joignable par téléphone lors de votre séjour à la Clusaz. En été, haute saison juillet - août il faut passer obligatoirement au bureau pour booker vos vols, même après une pré réservation. La pré réservation ne vous assure pas de place, juste nous espérons que ça vous fera gagner un peu de temps au moment du booking (si nous avons déjà toutes vos informations, la saisie est déjà grandement faite).   Lorsque la demande est forte, nous mobilisons des pilotes supplémentaires: mais à certaines périodes, il y a pénurie de moniteurs (parce que la demande est forte partout).
Depuis l’été 2020, et surtout durant l'hiver 2021, effet pandémie, nous avons énormément de demandes dans les périodes d'affluence : et c’était partout pareil (dans la région, et globalement en France) : les gens avaient envie/besoin de prendre l’air ! Les pré-réservations nous permettent d'anticiper le nombre de pilotes à mobiliser. Nous n'avons pas un cheptel de pilotes qui font le pied de grue en attendant les passagers... Parfois nous avons vraiment du mal à répondre à une forte demande et, en saison, dû refuser beaucoup de monde. Les périodes de grande affluence, c'est les périodes de vacances scolaires... ou de beau temps ! Donc quelle que soit la période, pour diverses raisons, c'est mieux de pré-réserver. La pré réservation est GRATUITE, sans engagement (ni pour vous ni pour nous) mais l'hiver, a l’avantage de vous assurer vos places  ! … selon le principe « premier arrivé, premier servi »… L'été nous ferons notre maximum pour privilégier les personnes qui ont pré-réservé. Puisqu'il faut obligatoirement passer au bureau pour confirmer votre pré réservation, nous espérons ainsi vous faire gagner du temps lors de votre passage au bureau (en juillet-août : c'est arrivé qu'il n'y ait plus de place le samedi soir pour la semaine suivante. Si vous avez pré réservé, nous pouvons essayer de mobiliser plus de pilotes). Si vous ne pouvez pas passer au bureau avant le vol, contactez-nous, nous trouverons une solution. Globalement, n’hésitez pas à pré-réserver et à nous contacter si cas particulier(s).
Pour une pré réservation (non engageante) veuillez nous envoyer vos informations (par sms ou mail) comme demandé dans le menu Contact. Type de vol, Num de téléphone, NOM(s) Prénom(s) (kg), dates de disponibilité Pour offrir des vols : 🎁 voir le menu Bon Cadeau
Vous pouvez toujours tenter de nous contacter la veille pour le lendemain, voir le jour même, mais c’est vraiment mieux de pré-réserver. En saison, c’est rare qu’il reste de la disponibilité.

Mais qui ne tente rien n’a rien !
Osez !

Appelez-nous, ou mieux : envoyez un sms avec vos infos !
              Num de tel, NOM, Prénom, poids (kg), dates de dispo
Quand nous avons 2 min entre les vols*, nous répondons aux sms.

Si nous avons un trou dans le planning, le créneau sera pour vous !
 
* faut pas croire tout ce qu'on vous fait croire... parfois nous ne volons pas (nous avons le droit au repos aussi, non ?) 🤪
Nous ferons de notre mieux pour prendre en compte les dates (parfois même heures) de prise de contact pour prioriser les personnes à faire voler. Pas pour récompenser les prévoyants, mais un peu comme à la boulangerie : "premier arrivé, premier servi". Nous envoyer vos informations comme demandé dans le menu contact : (+ toutes les informations que vous jugerez utiles) Vous serez inscrits sur nos listes de pré réservation et, en fonction de la météo, quelques jours avant, ou la veille pour le lendemain, nous vous appellerons pour fixer le rdv ferme (date, horaire, lieu de rdv). En hiver. En été, il faut obligatoirement passer au Bureau pour confirmer votre pré réservation. Pas de réservation par téléphone. Nous voulons vous VOIR ! Si vous n'avez pas de confirmation de réception / traitement de votre sms ou mail au bout de 24 - 48h, veuillez nous relancer !
SPECIFICITE HIVER : Une fois reçu vos informations, vous serez recontacté dans nos meilleurs délais : soit pour répondre à vos questions, soit pour vous donner un rdv fixe (lieu, date/horaire). Il faut être joignable par téléphone lors de votre séjour à la Clusaz.
Si vous voulez offrir un baptême de l’air à un proche (🎁 menu Bon Cadeau), et lui faire la surprise (même jusqu’au dernier moment) pas de soucis : signalez-le nous au moment de la pré-réservation puis nous communiquerons avec vous par sms (ou mail), et vous nous rappellerez quand vous êtes isolés pour convenir du rdv.
Il nous arrive d’organiser des baptêmes de l'air en parapente pour des groupes +ou- importants. Des enterrements de vie (garçon / fille). Des événements type anniversaire, fiançailles/mariage, séminaires. Beaucoup de choses sont possibles et personnalisables, cela dépend aussi un peu de la saison : nous contacter, on kiffe les projets rigolos et qui nous sortent de la routine !
Bien ! 🤪 Voir le menu Bon Cadeau 🎁
Organiser des vols pour des groupes importants c’est plus de boulot en amont (communication, véhicules, chauffeurs et pilotes moniteurs supplémentaires à réserver). Donc, à priori, nous ne faisons pas de prix particuliers sur le tarif unitaire des vols. Mais bien sûr, tout se discute et se négocie : objectif satisfaction client et gagnant/gagnant : nous contacter.
Nous conseillons -  puisque l'activité dépend fortement de la météo - de prévoir une période (toute la durée de votre séjour, du samedi au samedi, par exemple ou tout le week-end, plutôt qu'un seul jour).

Si vous êtes déjà pris (en cours de ski, de vtt, en stage de bridge, autres activités ...) nous comprendrons que vous ne puissiez qu'à une seule date.   Mais si les conditions météo ne sont pas bonnes pour voler à votre créneau préféré, le risque sera que vous ne volerez pas.

Les prises de rdv se font une semaine ou quelques jours en avance... souvent que la veille pour le lendemain : nous ne connaissons pas la météo à l'avance, même si parfois nous avons des tendances (à une semaine, à quelques jours) parfois la météo semble "compliquée" et dans les faits, nous avons une sorte de micro climat et le matin en ouvrant les volets, le ciel et l'aérologie ne correspond pas à ce qui était annoncé... la surprise peut être bonne (on peut voler !) comme mauvaise (malgré la prise de rdv, nous sommes obligés d'annuler).

Ce sont les aléas de la météo inhérentes au vol libre...
Les horaires en hiver, c'est entre 9h30 - 15h = en gros l'ouverture des pistes / remontées mécaniques.

L'été 9h30 - 16h30, même si en période d'affluence ça nous est arrivé de rajouter des vols le matin et en fin de journée en fonction des conditions aérologiques (et de l'état de fatigue des pilotes) 🥱
Oui ! C’est possible lorsque nous sommes plusieurs moniteurs. Parfois seuls, la plupart du temps à deux, à 3 ou 4... parfois plus ! Cela dépend de la période (saison) et de la demande. Cela s'organise en amont : encore une raison de pré-réserver !
L’été, ou disons en saison estivale : juillet/août nous louons une partie des locaux de l’ESF – bureau des guides et employons un gentil et très compétent secrétaire / navette-man qui assure l’accueil, donne les renseignements, gère les inscriptions et planning ET assure les transferts des pilotes entre atterrissage et remontées mécaniques.
L’été, sauf exception, nous ne prenons plus de réservation par téléphone, et de fait demandons aux passagers/clients de venir s’inscrire sur place.
Plusieurs explications :
- ça vous permet de trouver un créneau sur le planning qui vous conviendra
- ça vous permet de recevoir toutes les explications, consignes et informations nécessaires
- en cas d’annulation due à la météo, tout est géré au bureau (reports, remboursements)
- parce que nous vous demandons de passer régler
- parce que ça nous permet d’avoir moins de lapins (en général, c’est ceux qui n’ont pas payé qui ne viennent pas sans prévenir)
- parce qu’en été nous volons en journée et dormons la nuit, donc sommes peu disponibles pour répondre au téléphone (ou sms ou mails) et en soirée nous n’avons que peu de temps et d’énergie (et d’envie, faut pas avoir peur de le dire) pour la gestion du planning ;
- parce que nous voulons vous voir
- parce que nous souhaitons rentabiliser la location des locaux et du secrétaire (faut bien qu’il serve à quelque chose ! 😉
Si vous ne pouvez pas passer, il reste la possibilité de la procédure Bon Cadeau avec l’envoi d’un chèque de réservation (menu Bon Cadeau). Mais, il faut être un minimum prévoyant et s'y prendre un minimum en avance 😉 Si vous ne vous y êtes pas pris en avance, envoyez vos infos par sms ou mail, nous verrons ce que nous pourrons faire... (en été, plus de réservation(s) par téléphone... il faut passer au bureau. Trop d'abus, nous sommes désolées...)
Si vous n’avez pas de chèque (belges, ou autres étrangers)… envoyez-nous votre belle-mère en otage : si elle sait faire la vaisselle et passer l’aspirateur ! 🙂
Appelez-nous* : nous trouverons une solution !
*En règle générale, surtout en saison, privilégiez un sms… (en journée nous volons, et nous n’avons pas le temps d’écouter nos messageries)
Il faut arriver au lieu de rdv, 5 min en avance, ou au plus tard, à l’heure du rendez-vous qui vous a été donné. En cas de retard (de notre côté ou du votre) pour ne pas pénaliser votre vol et ceux des clients suivants, nous pourrons être contraints d’annuler le vol et/ou le reporter à une date ultérieure.
Bien sûr ! Ils font comme ils veulent … Mais nous conseillons souvent aux accompagnants de venir voir/attendre/récupérer leurs proches plutôt à l’atterrissage. Pourquoi ?... voir question suivante...
En règle générale, vous ne pourrez pas faire les deux (voir le décollage et l’atterrissage). Il va falloir choisir l’un ou l’autre. Pourquoi en bas plutôt qu’en haut ? Parce que le décollage (l’envol) se passe relativement vite et qu’au final, ceux qui accompagnent au décollage voient leur proche partir en s’envolant et se retrouvent, comme des pauvres … « esseulés » (comme des cchers accompagnants: vous pensiez quoi pour le "c" ?! 🤪 ) seuls au décollage… et il va falloir redescendre comme vous voulez... mais par vos propres moyens… et vous ne verrez probablement pas l’atterrissage, nous sommes plus rapides généralement par la voie des airs, que vous en ski, course à pied, vtt (parfois y en qui y arrivent) à dos d'âne ou autre moyen de descente rapide. … Alors que si vous venez directement à l’atterrissage, vous verrez le parapente et son double équipage se rapprocher de plus en plus, vous pourrez le prendre en vidéo ou en photo, puis vous assisterez à l’atterrissage (le retour au sol, sur le plancher des vaches) et vous pourrez partager les émotions de votre proche tout de suite : c’est mieux, chouette, fantastique et fort gai !
En saison estivale (biplaces dans le vert) : Dépendant de la météo mais aussi des remontées mécaniques en haute saison (juillet-août), les vols se font entre 9h30 et 16h30 plus ou moins toutes les heures. En période de grosse affluence et/ou de météo propice, il nous est arrivé de rajouter des vols à partir de 8h et d'en rajouter le soir après 17h jusqu'à la nuit...). Ensuite les horaires dépendent des types de vols (DECOUVERTE pour enfants (ou < 40kg) uniquement le matin, puis les vols PANORAMIQUE toute la journée à partir de 10h environ, puis les vols de durée : ASCENDANCE et PREMIUM l'après-midi à partir de 13h30 ++ (en fonction de la météo/des conditions aérologiques)...

Se préparer au vol

Souvent les gens disent avoir le vertige, donc ne peuvent pas voler pour cette raison.

Croyez nous sur parole: il n'y a pas de vertige en parapente.

Le vertige est une notion de repère par rapport au sol. N'ayant pas les pieds au sol, il n'y aura pas de vertige en vol libre. Ce que l'on peut ressentir, ce sera la peur du vide, la peur d'être haut, la peur de l’inconnu, la peur... tout simplement.

Mais comme tout est très doux (pas de notion de chute, l'envol étant rapide, fluide et tout en douceur) souvent les personnes sont surprises d'être rapidement à l'aise, malgré la hauteur.

Le vertige, c'est autre chose.

De nombreux pilotes de parapente sont sensibles au vertige (dans des situations avec les pieds au sol) ce qui ne les empêche pas de voler en parapente.

Ce qu’on appelle « vertige » dans le langage courant est en fait la peur du vide.
Voilà qui mérite quelques précisions : voilà ce dont a traité une émission que nous avons trouvé très intéressante à ce sujet entendu l'été 2021  sur France Inter :

https://www.franceinter.fr/emissions/l-ete-comme-jamais/l-ete-comme-jamais-du-mardi-13-juillet-2021

En général, il vaut mieux être trop couvert que pas assez : mieux vaut avoir trop chaud (on peut enlever une couche) que froid (on ne pourra rien y faire). Il vaut mieux faire envie que pitié. En vol en parapente, nous ressentons le vent de notre déplacement : donc environ 20-30km/h d'air dans le visage et le corps (le passager est devant, donc le pilote est un peu à l'abri du vent derrière vous) entre 1300 et 2000m d'altitude (en fonction du lieu de décollage). Imaginez vous que vous alliez faire de la mobylette à cette altitude et habillez vous en fonction des températures du jour.
Vous trouverez la bonne tenue pour votre baptême en parapente, nous pourrions aussi vous dire venez comme vous êtes.
🤪

Aux pieds : Pour le décollage, il convient d'être bien chaussé (éviter les sandales et dites non aux beaux hauts talons : certes sexy, mais inadaptés à un décollage en sécurité).
Privilégiez des chaussures qui tiennent bien la cheville et surtout qui ne glissent ni dans l'herbe - parfois humide- ni dans la neige si c'est l'hiver.

Certains tennis à la mode (blanches avec un logo vert, les Stan Smith pour ne pas les nommer) aux semelles lisses sont à bannir les jours d’après pluie, ou les matinées avec rosée...

Mais si vous n'avez que ça, on fera avec !


En hiver: la réponse la plus classique sera : "habillez-vous comme pour aller skier ou marcher dans la neige" en fonction de la météo du jour.

En été : jambes et bras couverts (même quand c’est canicule : pour la sécurité), des gants c'est mieux, certains pilotes en ont pour vous en prêter (surtout depuis le covid, et ils sont désinfectés entre chaque vol, mais du coup un peu humides), si vous avez vos gants personnels, prenez les !

Des lunettes de soleil (c'est très personnel, mais en fonction de votre sensibilité à la luminosité au soleil, il y a aussi notre vitesse, qui peut faire pleurer certaines personnes...). Pas de risque de perte de vos lunettes de vue, il vaut mieux y voir clair et profiter des beaux paysages (et personne n'a encore perdu ses lunettes en vol chez nous).

COVID : Tant que la crise sanitaire n'est pas terminée, l'obligation du masque covid est maintenue. Nous pourrons l'enlever (ou le baisser sous le menton) en vol, mais il est obligatoire sur les remontées mécaniques, en navette et pour toutes les phases hors vol où nous sommes à moins d'un mètre.
Il n'y a pas d'âge minimum : il y a plutôt un poids minimum : 20-25 kg. Pour le mental, il est bon que l'enfant soit suffisamment mature pour comprendre ce qu'il va faire et ce qui va lui arriver : un vol en parapente n'est pas aussi anodin qu'un tour de manège. Il faut que l'enfant soit demandeur, qu'il soit conscient que voler c'est quitter le sol et survoler les paysages à quelques centaines de mètres de hauteur. Qu'il sera séparé de ses adultes de référence (papa/maman, papi/mami etc) pendant la durée de l'activité avec un(e) moniteur(trice) qui s'occupera de lui/elle, certes, mais un vol en parapente c'est impressionnant pour les adultes... pour les enfants aussi ! Ce n'est pas parce que le grand frère vole que le petit devra voler aussi. La demande doit venir de lui et ne pas être motivée par le "faire plaisir" à ses parents ou grands-parents qui lui offrent un "saut" en parapente. Tout comme il n'y a pas d'âge maximum : il faut être suffisamment agile et en bonne santé pour participer au décollage : rester debout jusqu'au bout de la phase de décollage, courir dans une pente herbeuse; arriver debout à l’atterrissage (équivalent de descendre d'une chaise ou d'un muret d'un petit mètre) ou savoir tenir debout sur des skis en glissant sur la durée nécessaire au décollage et à l’atterrissage si c'est durant l'hiver.   En cas de doute, n'hésitez pas à nous poser des questions !
Nous ne demandons pas de certificat de contre-indications à la pratique de vol libre à nos passagers. Chaque personne est responsable de se savoir suffisamment en bonne santé pour venir effectuer un vol en biplace. Nous ne saurons pas juger de vos capacités en cas de fragilités de cœur, de hanche, de genoux, de chevilles etc... en cas de doute, posez les questions nécessaires à votre médecin.
Si vous êtes enceinte, nous vous déconseillons fortement de voler en biplace. L'activité reste une activité à risques. Revenez-nous voir après l’heureux événement. Papa se fera un plaisir de garder bout-de-chou pendant votre vol.
Certaines personnes sont fragiles de l'estomac dès que ça tangue, roule ou tourne... appelé le mal des transports (en bateau, en voiture, en avion... en chameau...) généralement les personnes concernées savent qu'ils ont cette "fragilité".
Rien de plus commun : la majorité des gens sont brassés lorsqu'ils lisent en voiture sans regarder la route et que ça tourne...
Avec cette connaissance, pour éviter d'être malade pendant le vol, il faut regarder l'horizon, au loin. Pendant les virages, suivre en regardant à l'intérieur du virage. En gros ne pas tout subir comme un passager passif au niveau du regard... Il faut mettre l'estomac d'accord avec ce que l'on voit.
Et si l'on sait qu'on est très sensible on peut anticiper en passant chercher des médicaments en pharmacie (mercalm ou autre : demandez conseil au pharmacien).
Si malgré toutes les précautions, vous vous sentez nauséeux en vol, parlez-en à votre pilote, le plus tôt possible... elle (ou il) s'efforcera de s'éloigner des masses d'air remuantes pour finir le vol le plus en douceur possible.
Il y a la possibilité de l'emport d'un sac à vomi (comme dans les avions) pour rester propres dans les cas extrêmes.
Vous pourrez aussi être fiers de participer à ce que nous appelons la pizza cup : sorte de concours local qui "récompense" la (ou le) pilote qui a eu le plus de passagers malades : elle (ou il) devra offrir la tournée de pizza aux autres en fin de saison... Mais si on peut éviter de gagner grâce à vous, nous préférons !
Nous avons eu des « incidents » avec des personnes avec leur caméra embarquée. Du coup, nous sommes devenus très prudents et un peu réticents… mais c’est possible.
Par contre, interdit de la fixer sur le casque ou de la porter sur le torse. Si vous avez une perche à selfie, soit vous la rangez à l’intérieur pour la phase de décollage, soit vous la tenez à bout de bras, en l’ayant sécurisée.
Il est absolument interdit de s’en occuper pendant la phase de décollage : nous avons besoin de vous actif, attentif et participant pour la sécurité de l’envol de l’équipage.
Nous vous expliquerons tout ça avant le vol.

Que faire avec mes effets personnels ?

Oui, il vaut mieux l’avoir sur vous, aussi parce que c’est notre moyen de vous joindre pour prévenir au dernier moment (retard, imprévu, etc) Si vous n’avez pas de poche sur vous, en vol nous pourrons le ranger dans un poche de la sellette. Vous le récupérerez après le vol (ou en fin de saison, si vous l’avez oublié).
Oui, bien sûr. Mais ce sera comme dans l’avion, y aura un supplément bagage à payer. Non, je plaisante !... mais qu’à moitié, cela dépendra du volume/taille/poids du sac à dos. S’il est petit, on pourra le caler dans mes affaires (avec mon maquillage) mais au delà d’un volume d’environ 1 litre (20cmx20cm), il vaudra mieux venir sans…
comme vous voulez, du moment que le contenant est suffisamment petit pour pouvoir le ranger dans notre sellette (max 1-2L)

Questions spécifiques HIVER

Oui ! c'est possible.   Mais ... pas sur toutes les conditions (état de la neige, aérologie)... on s'adaptera en fonction, lors de la prise de rvd.
en fonction du vol réservé, ce sera

BEAUREGARD : au sommet, à la sortie du télécabine de Beauregard, sous le panneau en bois Parapente S'enCiel

LOUP : au sommet du télésiège du crêt du Loup. à confirmer lors de la prise de rendez-vous.

AIGUILLE : au sommet du télésiège de l'Aiguille. à confirmer lors de la prise de rendez-vous.
en hors piste du Champs Bleu. 601 route de l'Etale.

Le parapente – généralités

Souvent vous nous parlez de sauts en parapente.
Pourquoi n'aimons nous pas ce terme? Parce que nous sommes des puristes de la langue ? 🤓 ... mais non ! 🤪
Éliminer la combinaison des  termes "saut" et "parapente" et vous apprendre à penser (et parler de) "vol" en parapente a une grande importance pour nous pilotes de parapente... d'autant plus en biplace !
Ce n'est pas parce que nous sommes fans de Bernard Pivot... vous vous exprimez bien comme vous voulez !... mais tant que vous n'aurez pas compris et parfaitement intégré que nous volons et que vous continuez à nous parler de "sauts", c'est que nous aurons un doute sur la confiance que nous allons pouvoir vous accorder pour votre participation au décollage.
On parle de vol libre. En parapente, nous ne sautons pas : nous décollons (nous nous envolons) puis nous volons !
Nous parlons donc de vols... parce que aérodynamiquement, nous volons.
L'abus de langage vient de l'héritage de la chute libre, et du parachutisme. Eux, sautent oui. D'un avion.
Nous, on vole.
Ni on ne saute sur le moniteur (pas non plus sur la monitrice) ni on ne saute sur une mine... 🥴
Donc, nous parlons de vol et insistons lourdement sur ce vocabulaire parce que nous avons besoin de vous au décollage. Et ce moment est crucial pour nous. A aucun moment il n'y a de sensation de chute, le décollage se passe tout en douceur (même si parfois, il faut courir et parfois vite et longtemps...), la prise en charge par la voile c'est parce que nous avons acquis assez de vitesse pour nous envoler... Nous ne voulons surtout pas qu'à un moment notre passager s'imagine qu'il doit sauter, lever les pieds, donner une impulsion.... non ! ça peut même être dangereux ! Il faut accompagner, rester debout et actif sur ses jambes/ vos pieds : tant que l'on touche le sol, on pousse sur ses pieds, et on cherche à rester en contact avec le sol. Et surtout pas nous voulons que vous cherchiez à sauter ...
  Voilà pourquoi nous tenons à ce que nos passagers comprennent la distinction entre "saut" et "vol" parce que nous ne voulons pas de sauts de moutons, de biches ou autres acrobaties au moment du décollage.
Il faut rester debout tant que nous avons pied. Comme dans une piscine avec un fond en pente : à un moment, nous n'avons plus pied : c'est le décollage, la prise en charge... et c'est le moment le plus magique de toute l'expérience d'un baptême en parapente: le moment où les pieds quittent le sol et qu'on s' ENVOLE !
... parce que c'est faux ! (voir explication précédente)

Celles et ceux qui ne veulent pas comprendre cette distinction seront punis ! On leur mettra un bonnet d'âne ... 🤪🤡

On plaisante, vous parlez et dites bien comme vous voulez.

Par contre, on compte sur vous pour ne jamais sauter pendant les phases importantes du vol : ni au moment du décollage, ni en l'air, ni à l'atterrissage.

Un grand merci !
Parce que. 🤪
C’est trop bien ! 🤪
La réglementation aérienne limite la hauteur maximale du parapente à 5850m (FL195). Les parapentes étant en effet des aéronefs volants à vue (VFR). Au-delà de 5850m l'espace aérien est réservé aux avions avec vol aux instruments (IFR). Cependant cette hauteur maximale est également réglementée en France suivant les zones géographiques. En plaine par exemple, l'altitude maximale est de 3500m (FL115). Dans les Pyrénées et les Alpes certaines zones sont classées E et autorisent d'atteindre le plafond maximum de 5850m.

Au-delà de la réglementation, le parapente est avant tout un aéronef soumis aux aléas météorologiques comme les thermiques et les vents ascendants. Voilà pourquoi le record de hauteur en parapente est de 32000 pieds soit plus de 9753 mètres après que le pilote ait été pris dans un orage !

Pour plus de renseignements :  https://federation.ffvl.fr/sites/ffvl.fr/files/2016_Reglementation_aerienne_VL_version_SERA_2014-2-def.pdf
moins bien que pour le décollage, mais bien aussi. 🤪
QCM : cocher la bonne réponse (plusieurs réponses possibles)
À rien.
C’est obligatoire.
En cas de chute près du sol (atterrissage, décollage).
En cas d’arbrissage (très rare).
Pour se protéger des coups de boule entre membres de l’équipage (rares aussi).

Comme dit l’adage : « Les têtes intelligentes se protègent. »
Lourd.

Très lourd en fin de journée.

autour de 15- 20kg

Si vous n’avez pas trouvé réponse à votre question, c’est qu’elle va bientôt être rajoutée parce que vous allez nous la poser en direct ! Merci de nous aider à mieux vous informer…
N’hésitez pas à nous contacter, nous vous renseignerons avec plaisir, dévouement et passion.

Si vous avez lu et compris cette FAQ, venez jouer avec nous !

FAQ Bingo

Le Business Loto est plus communément appelé Buzzword Bingo aux Etats-Unis où il trouve son origine.

Qu’est-ce que c’est ?

C’est sans doute une des variantes du Bingo les plus marrantes. Le principe de ce jeu est similaire au Bingo classique, mais il peut être plus rigolo. Il est joué généralement en entreprise. Chaque joueur a une grille composée non pas de chiffres mais de mots.

Ces mots sont généralement en vogue dans le milieu de l’entreprise, et lorsqu’ils sont prononcés et qu’ils se trouvent sur votre grille vous pouvez les cocher. Le premier qui réussit à cocher toutes les cases d’une ligne doit crier « Foutaises », ce qui est de loin le plus dur.

Imaginez de vous lever au milieu d’une réunion professionnelle et dire à votre directeur qu’il raconte des foutaises…

Les étudiants du MIT

Un des Buzzword Bingo les plus connus est celui organisé par les étudiants du MIT (Massachussetts Institute of Technology) lors d’une intervention d’Al Gore qui était vice-Président à l’époque.
Il était connu pour l’utilisation de mots en vogue notamment sur les thèmes du développement durable, de l’écologie et des nouvelles technologies.
En saison, lorsque certaines questions reviennent en boucle, nous nous étions demandé si nous ne pouvions pas nous amuser à jouer au "FAQ bingo". Jeu qui serait un dérivé du bullshit bingo parfois aussi appelé buzzword loto (voir explication précédente)

Si on s'écrie "bingo !", "bullshit !", "foutaises" ou "buzz !" en votre présence ...


...c'est que nous avons enfin réussi à mettre le jeu en place ! ... 🤪